ETUDES DIVERSES

Caractéristiques des projets financés sur chaque plateforme de crowdlending

Voici les chiffres à ce jour des caractéristiques des projets financés  sur les 8 plateformes de crowdlending avec la plus forte collecte.

 

 

Caracteristiques par plateforme

Le suivi des PME financées

Comment évoluent les sociétés qui ont été financées sur les plateformes de crowdlending ?

 

Y a t-il les années suivantes une amélioration ou une détérioration de leurs résultats nets comptables ?

La liste ci dessous va progressivement s'allonger et se réactualiser.

 

Nom de l'entreprise

Plateforme

Année bilan plateforme

Résultat net

Année dernier bilan publié

Dernier résultat publié

Amélioration/ Détérioration

A2G

Unilend

2013

7 796 €

2014

5 971 € 

Détérioration

ACS ECHAFAUDAGES

Lendix

2013

41 900 €

2014

15 300 €

Détérioration

AGENCE FRANCAISE DE PACKAGING

Finsquare

2013

572 €

2015

17 211 €

Amélioration

AMS EVENEMENTS

Lendix

2014

106 200 €

2014

1 900 €

Détérioration

AQUA RAY

Unilend et Lendopolis

2013

26 757 €

2014

-432 590 €

Détérioration

AUX LYONNAIS - ALAIN DUCASSE

Lendix

2013

61 800 €

2014

30 100 €

Détérioration

BENOIT - ALAIN DUCASSE

Lendix

2013

183 000 €

2014

213 400 €

Amélioration

BEWIZ

Unilend

2013

54 400 €

2014

112 000 €

Amélioration

BIO FROID

Unilend

2013

10 100 €

2014

11 600 €

Amélioration

BOUBAT SARL

Unilend

2013

125 290 €

2014

48 993 €

Détérioration

BROTHER OPTIK

Unilend

2013

58 671 €

2014

82 840 €

Amélioration

CAPITORAL FINANCES

Unilend

2013

5 126 €

2014

13 192 €

Amélioration

CARAVANING SAINT HUBERT

Unilend

2013

30 000 €

2014

60 100 €

Amélioration

COLOREY

Unilend

2012

-2 414 €

2014

31 191 €

Amélioration

COMELEC

Unilend

2013

337 799 €

2015

- 2457 095 €

Détérioration

COMPAGNIE BATEAUX LAC BOURGET

Unilend

2013

1 257 594 €

2014

-157 683 €

Détérioration

COMPLEMENT EUROPE

Unilend

2013

837 580 €

2014

165 970 €

Détérioration

CORDIER

Unilend

2013

1 582 €

2014

-15 250 €

Détérioration

EASYPICS EASY PURCH INTEL 

Lendopolis

2013

19 312 €

2014

-123 053 €

Détérioration

ELLIPSE AFFICHAGE AQUITAINE

Unilend

2013

19 202 €

2014

25 402 €

Amélioration

ENEL ESPRIT D'EQUIPE

Unilend

2013

- 7645 €

2014

4 231 €

Amélioration

ETABLISSEMENTS ALLAIN

Unilend

2014

1 700 €

2014

2 100 €

Amélioration

EUR DE COM PUBLICITAIRE

Unilend

2013

77 231 €

2014

31 356 €

Détérioration

EURL LE PEPPINO

Unilend

2014

30 100 €

2015

19 300 €

Détérioration

EUROPEENNE DE COMMUNICATION PUBLICITAIRE

Unilend

2013

77 200 €

2014

31 400 €

Détérioration

EVERTRANS

Unilend

2012

22 521 €

2014

18 195 €

Détérioration

FM SPORTS ET LANGUES

Lendix

Non affiché

Non affiché

2014

16 830 €

Amélioration

GALERIE CELAL

Unilend

2013

7 400 €

2014

2 900 €

Détérioration

GALERY T ET C

Unilend

2013

9 200 €

2014

8 900 €

Détérioration

GLOBALE ENERGIE

Lendix

Non affiché

Non affiché

2014

23 899 €

Amélioration

GREEN SAILS

Unilend

2012

108 004 €

2014

92 257 €

Détérioration

HOME METAL BOIS CONCEPT (HMBC)

Unilend

2013

134 600 €

2014

-226 800 €

Détérioration

HOTEL DU PRIEURE

Unilend

2014

13 600 €

2015

4 600 €

Détérioration

HOTEL LA RENAISSANCE

Unilend

2013

75 400 €

2014

66 500 €

Détérioration

HOTEL RESTAURANT LA SOURCE

Unilend

2013

1 200 €

2014

3 800 €

Amélioration

IDEAL TAUX

Unilend

2013

11 728 €

2014

47 378 €

Amélioration

INITIAL MEDIA

Unilend

2013

40 300 €

2014

13 700 €

Détérioration

HANCY

Unilend

2013

34 444 €

2014

36 367 €

Amélioration

HOME METAL BOIS CONCEPT

Unilend

2013

134 596 €

2014

-226 792 €

Détérioration

IDEAL TAUX

Unilend

2013

11 728 €

2014

47 378 €

Amélioration

ISA FLEURS

Unilend

2014

27 800 €

2015

15 400 €

Détérioration

IT PRET

Unilend

2014

54 500 €

2015

-615 900 €

Détérioration

JB OPTIC

Unilend

2013

96 400 €

2014

9 700 €

Détérioration

JG OPTICAL

Unilend

2013

44 100 €

2014

45 400 €

Amélioration

JOLIE DOLL

Unilend

2013

10 588 €

2014

2 692 €

Détérioration

JULHES PARIS

Lendopolis

2013

40 392 €

2014

28 747 €

Détérioration

KEYYO

Credit.fr

2013

1 029 000 €

2014

1 238 000 €

Amélioration

LA MANUFACTURE DU CHOCOLAT - ALAIN DUCASSE

Lendix

2013

-156 600 €

2014

251 200 €

Amélioration

LE COMPTOIR DES VENTES

Unilend

2013

25 600 €

2014

58 000 €

Amélioration

LES PRIMEURS DE RAMBOUILLET

Unilend

2012

8 400 €

2013

12 300 €

Amélioration

MAISON MALARTRE

Unilend

2013

-85 471 €

2014

-180 970 €

Détérioration

MANUFOR FONDATIONS

Unilend

2014

50 329 €

2015

43 775 €

Détérioration

MATERIEL DE SECURITE ET D'AUTOMATISME

Unilend

2013

45 254 €

2014

30 832 €

Détérioration

MATTAN

Unilend

2013

-121 575 €

2014

106 568 €

Amélioration

MEDIADVANCE

Unilend

2013

14 462 €

2014

963 €

Détérioration

NICOMAK

Finsquare

2013

13 200 €

2014

29 400 €

Amélioration

NUCLEOSIR

Lendosphère

2013

46 725 €

2014

43 812 €

Détérioration

OPTICAL C63

Unilend

2013

33 900 €

2014

8 200 €

Détérioration

OPTICAL C71

Unilend

2013

27 800 €

2014

4 400€

Détérioration

OPTICAL DEVELOPPEMENT

Unilend

2013

53 400 €

2014

23 800 €

Détérioration

OPTIMARCHE

Lendopolis

2014

90 900 €

2015

19 300 €

Détérioration

OUTIL PRECIS

Unilend

2013

536 744 €

2014

181 439 €

Détérioration

P ET A SOCIETE

Prêt PME

2013

42 700 €

2015

68 000 €

Amélioration

PARIDIS

Lendopolis

2013

17 800 €

2014

33 100 €

Amélioration

PHARMACIE HANCY

Unilend

2013

34 400 €

2014

36 400 €

Amélioration

PRESSE CAFE

Unilend

2013

22 000 €

2014

-23 900 €

Détérioration

QUATRO

Lendopolis

2013

16 000 €

2014

52 200 €

Amélioration

RESTAURANT JULIE ET CAROLINE

Unilend

2013

6 900 €

2014

15 000 €

Amélioration

RIVES DU SUD

Unilend

2013

26 636 €

2014

-6 492 €

Détérioration

ROANNE CHAP

Unilend

2013

4 700 €

2014

-22 300 €

Détérioration

SAINT JEAN INDUSTRIES

Lendix

Non affiché

Non affiché

2014

4 000 011 €

Détérioration

SANTOSHA

Unilend

2013

50 700 €

2014

128 600 €

Amélioration

SARL BOX LOCATION

Lendopolis

2013

28 025 €

2014

47 289 €

Amélioration

SARL MILLION

Unilend

2014

32 200 €

2015

-88 800 €

Détérioration

SARL ROANNE'CHAP

Unilend

2013

4 717 €

2014

-22 317 €

Détérioration

SARL SERG'ELEC

Unilend

2013

18 743 €

2014

-39 550 €

Détérioration

SARL YANN JAILLET

Unilend

2014

12 574 €

2015

9 737 €

Détérioration

SBL PROVENCE

Unilend

2013

3 900 €

2014

500 €

Détérioration

SEAWAYS

Unilend

2013

2 634 €

2014

-11 670 €

Détérioration

SERG ELEC

Unilend

2013

18 700 €

2014

-39 500 €

Détérioration

SERYOTEL

Unilend

2013

720 224 €

2014

86 199 €

Détérioration

SIMON OPTIC

Unilend

2012

17 300 €

2014

23 200 €

Amélioration

Lire la suite

Scoring Banque de France : une évaluation des performances

SOURCE : BANQUE DE FRANCE EUROSYSTEME - COTATION BANQUE DE FRANCE UNE EVALUATION DES PERFORMANCES - JUIN 2015

Bdf

 

L’objectif d’un système de notation est de classer les entreprises en fonction de la probabilité d’occurrence, sur un horizon donné, d’un événement de défaut (concrétisation du risque de crédit). Lors de chaque décision de notation, les analystes financiers formulent leur appréciation en fonction de toutes les informations pertinentes disponibles. Cette appréciation comporte une dimension prédictive – dans le cas de la cotation Banque de France, l’horizon de 3 ans sert de référence – qui, compte tenu de son ancrage à moyen terme, conduit à une certaine stabilité des appréciations, en tout cas pour les meilleures cotes. Néanmoins, les analystes doivent aussi intégrer les éléments nouveaux les plus significatifs, ce qui implique une certaine réactivité. Les mesures de performance des systèmes de notation sont multicritères. Elles permettront à l’observateur externe de se forger une opinion sur la capacité du système à classer de manière pertinente les entreprises en fonction de leur niveau de risque de crédit. Elles doivent aussi donner des informations sur la façon dont s'établit l'équilibre entre la stabilité et la réactivité du système. Enfin, la valeur des indicateurs doit s’interpréter en fonction des paramètres du système (la définition du défaut, la taille du portefeuille d’entreprises couvert par le système…). Le présent document donne quelques exemples d’indicateurs faisant partie du dispositif de suivi de la Direction des Entreprises de la Banque de France ; ces indicateurs lui permettent de disposer de cette évaluation de performance multicritères. Des précisions d’ordre méthodologique sont tout d’abord apportées (§ 1). Puis, le document présente les principaux résultats de différentes études statistiques (§ 2).

1. Précisions sur la cotation Banque de France et les statistiques présentées

La cotation Banque de France est « une appréciation sur la capacité d’une entreprise à faire face à ses engagements financiers à un horizon de 3 ans ». C’est une mesure du risque de crédit, qui traduit un jugement sur le risque encouru par un prêteur. La cotation est attribuée par des analystes répartis sur l’ensemble du territoire et selon des normes professionnelles et déontologiques inscrites dans le « code de conduite de l’activité de cotation à la Banque de France ». Chaque année, plus de 250 000 entreprises font ainsi l’objet d’une analyse du risque, fondée sur l’examen des documents comptables1 ainsi que sur des informations de nature qualitative. Les statistiques présentées dans ce document portent sur cette population d’entreprises qui peuvent, selon les cas, recevoir une cote de crédit 3++, 3+, 3, 4+, 4, 5+, 5, 6, 7, 8, 9, ou P2 . L’établissement de ces statistiques s’appuie sur les notions de défaillance et de défaut. Pour chaque entreprise, le calcul des taux de défaillance et de défaut se base sur la cotation au 1er janvier de l’année considérée. À partir de cette date de cotation, et sur différentes durées (1, 2 et 3 ans ), sont recensés les éventuels événements de défaut ou de défaillance. Dans ce document, sont présentées les statistiques les plus récentes qui sont disponibles au début de l’année 2015. En effet, une année est nécessaire pour observer les éventuels événements de défaut et de défaillance.

Les taux de défaut et de défaillance sont qualifiés de « fixes » parce qu’ils prennent comme dates de référence le 1er janvier de l’année considérée pour le calcul à un horizon de 1 an de la défaillance et du défaut. En 2015, il est ainsi possible de calculer :

 le taux de défaut à 1 an pour l’année 2014,

 le taux de défaut à 2 ans pour l’année 2013,

 le taux de défaut à 3 ans pour l’année 2012.

 

2. Statistiques 2015

Discrimination et capacité prédictive

L’analyse des données  montre une progressivité satisfaisante des taux de défaut et de défaillance, notamment pour les cotes 5 et 6 qui présentaient des taux inversés précédemment et pour lesquels des mesures correctives ont permis de rétablir un bon ordonnancement. Ce caractère discriminant de l’échelle de cotation de la Banque de France ressort également lorsque l’on compare les taux de défaillance et de défaut de l’ensemble de la population à ceux observés pour chaque niveau de cote :

 Les ordres de grandeur entre les taux individuels de défaillance et de défaut de chaque cote de crédit et les taux globaux constatés sur l’ensemble de l’échelle de cotation sont assez stables dans le temps.

 S'agissant des taux de défaillance et de défaut à 1 an, la meilleure cote de crédit ("3++") présente un taux de défaillance et de défaut de 0,00 %, tandis que les taux globaux (taux constatés sur l’ensemble de la population) sont respectivement de 1,55 % et de 1,67 %.

 À partir de la cote 5, les taux de défaut et de défaillance sont supérieurs aux taux globaux. Pour la cote 5, les taux constatés sont ainsi en moyenne presque 3 fois supérieurs aux taux globaux. 

 

Taux fixes à 3 ans Taux de défaillance et de défaut - Statistiques 2014, taux à 3 ans - population : 01/01/2012 

Défaillance : ouverture d’une procédure judiciaire (redressement ou liquidation).

Défaut : défaillance ou attribution d’une cote 9 en raison d’incidents de paiement importants déclarés par un ou plusieurs établissements de crédit. Il ne s’agit donc pas de la définition du « défaut bâlois », collecté seulement depuis début 2012. 

Cotes de crédit Taux défaillance à 3 ans Taux de défaut à 3 ans
3++ 0.06% 0.07%
3+ 0.20% 0.20%
3 0.38% 0.41%
4+ 1.22% 1.29%
4 3.40% 3.61%
5+ 5.55% 5.88%
5 12.00% 12.44%
6 11.44% 11.66%
7 33.55% 39.15%
8 40.84% 55.45%
9 49.33% NC
Total 4.61% 4.88%

Etudes des protections partielles des plateformes

PLATEFORME

PREXEM

FINSQUARE

Quelle est la garantie ?

% du CRD impayé (souvent entre 10 et 15 % selon la notation du projet) 

50 % des mensualités prises en charge

Période de carence ?

Non

6 mois

Période de franchise ?

Non

30 jours

Durée de la garantie ?

Toute la durée du prêt

Après la période de carence de 6 mois, de la mensualité de l'incident jusqu'à la 18ème mensualité (ou la fin du prêt si durée du prêt < 18 mois) , soit 12 mois maximum

Prêts concernés ?

Tous les prêts

  • Prêt d'une durée entre 3 mois et 24 mois.

  • Montant minimum : 3 000 € et maximum 50 000 €

Exclusions ?

Aucune. Bémol (indemnisation limitée à la somme disponible sur le compte séquestre)

  • Uniquement sont couverts les incidents suite à une LJ ou un RJ (cela concerne moins de la moitié des incidents à ce jour parmi les entreprises qui se sont fait financées par la "foule")

  • L’entreprise emprunteuse doit avoir au moins 36 mois d’existence au jour de la déclaration de cessation des paiements

  • Le dirigeant de l’entreprise doit être âgé de moins de 62 ans

  • Perte du mandat social ou perte du statut du dirigeant

Qui finance la garantie contre les impayés ?

Les emprunteurs (0.5 % de commission contre chaque prêt)

La plateforme

Couverture Décès/ PTIA

Non (car tous les incidents sont couverts)

Oui

Exclusions à la garantie Décès/ PTIA

Non concerné (tous les risques de défaut sont couverts)

  • Le dirigeant de l’entreprise emprunteuse doit être âgé de moins de 70 ans (décès)

  • Le dirigeant de l’entreprise emprunteuse doit être âgé de moins de 67 ans (PTIA)

Qui finance la couverture Décès/ PTIA

Non concerné

La plateforme

 

Stelprdb5334496 1

Quelques simulations d'incidents et les couvertures proposées :

A venir...

Les risques sectoriels

TAUX DE DEFAILLANCE DES ENTREPRISES SUR 3 ANS (SOURCE : BANQUE DE FRANCE)

Industrie

6.0 %

Transport

6.9 %

Commerce de gros

4.2 %

Commerce de détail et réparation automobile

3.9 %

Hotels et Hébergements de courte durée

1.8 %

Cafés et restaurants

3.9 %

Construction

10.2 %

Services aux entreprises

de 3.0 % à 5.1 %

 

 

Source : L'Observatoire des entreprises (Étude Ellisphère mars 2014)

 

Niveau de risque

Très élevé à élevé

Elevé à moyen

Moyen à faible

Faible à très faible

Tous secteurs

8,9%

36,7%

41,5%

13,0%

Transport et logistique

14,8%

43,8%

35,0%

6,4%

Métaux

14,8%

42,7%

37,0%

5,6%

BTP

14,4%

41,3%

32,4%

12,0%

Bois papier carton imprimerie

12,7%

45,3%

36,1%

5,9%

Biens d'équipement du foyer

12,0%

43,8%

39,2%

4,9%

Télécoms

11,1%

43,5%

40,5%

5,0%

Textile habillement cuir

10,3%

43,1%

40,0%

6,6%

Services aux particuliers

10,0%

45,2%

38,6%

6,2%

Biens d'équipement industriel

7,9%

36,1%

46,0%

10,0%

Agroalimentaire

7,5%

36,3%

43,8%

12,4%

Biens de consommation

7,2%

38,5%

45,9%

8,4%

Produits minéraux et chimie

6,6%

32,4%

47,4%

13,6%

Médias et loisirs

6,4%

40,1%

46,2%

7,4%

Moyens de transport

6,2%

33,2%

49,1%

11,5%

Distribution

6,0%

34,1%

47,0%

12,9%

Services aux entreprises

5,9%

31,8%

48,8%

13,5%

Informatique et électricité

4,7%

34,5%

54,8%

6,0%

Energie

3,3%

36,3%

52,6%

7,9%

Services aux collectivités

3,0%

23,8%

50,6%

22,6%

Pharmacie

2,7%

11,5%

33,0%

52,7%

Agriculture et pêche

2,4%

23,2%

42,5%

31,9%

Les forums de crowdlending prévoient ils les incidents futurs ? Enquête...

Je souhaiterais savoir si les prêteurs qui envisagent de prêter aux PME via le crowdlending peuvent se baser sur les commentaires des forums de crowdlending.

Pour cela, j'ai répertorié la liste des incidents et j'ai regardé pour chaque casse si les avis étaient très positifs sur ces entreprises, plutôt positifs, neutres, assez négatifs ou très négatifs.

On s'attend normalement à ce qu'il y ait des avis très négatifs (ou du moins plutôt négatifs) sur ce genre de dossier.

Le résultat de cette enquête est décevant. A part 2 dossiers qui avaient des avis négatifs, les autres sont soit neutres ou sans commentaire soit ont des avis positifs...

A noter quand même la bonne performance de notre ami Jacquouille qui s'en sort plutôt très bien et qui se démarque du lot !
Même si on ne le voit pas dans le tableau !

 

Anticipation des incidents

Calcul d'un rendement réel après défaut

Tablet 254581 640

 

La simulation porte sur un prêt de 8 % et une durée de 4 ans :

Variables : Taux d'incidents (% de prets presentant des retards ou faisant defaut sur toute la durée du prêt et % /an) et pourcentage de capital faisant défaut

Les rendements calculés sont annuels, nets de défaut et de fiscalité (calculé pour un IRPP de 14 %)

Vous trouverez le simulateur ci dessous :

La saisie ne concerne que les cellules bleues. Le reste est calculé automatiquement.

OPEN OFFICE :

Simulateur rendement sans avec defautSimulateur rendement sans avec defaut (12.25 Ko)

EXCEL :

Simulateur rendement sans avec defautSimulateur rendement sans avec defaut (10.5 Ko)

Taux d'incidents\ % de capital faisant défaut

33 % 50 % 66%
0% soit 0%/an 5,72% 5,72% 5,72%
1% soit 0,25%/an 5,36% 5,46% 5,53%
2% soit 0,50%/an 5,01% 5,20% 5.35%
3% soit 0,75%/an 4.65% 4,93% 5.16%
4% soit 1%/an 4,28% 4,67% 4,97%
5% soit 1,25%/an 3.92% 4,41% 4.78%
6% soit 1,50%/an 3.56% 4,14% 4.60%
7% soit 1,75%/an 3.19% 3,87% 4.41%
8% soit 2%/an 2.82% 3,61% 4.22%
9% soit 2,25%/an 2.45% 3,34% 4.03%
10% soit 2,50%/an 2.08% 3.07% 3.84%
11% soit 2,75%/an 1.71% 2,80% 3.65%
12% soit 3%/an 1.33% 2,53% 3.46%
13% soit 3,25%/an 0.96% 2,26% 3.27%
14% soit 3,50%/an 0.58% 1,98% 3.07%
15% soit 3,75%/an 0.20% 1,71% 2.88%
16% soit 4%/an -0.19% 1,43% 2.69%
17% soit 4,25%/an -0.57% 1,16% 2.50%
18% soit 4,50%/an -0.96% 0,88% 2.30%
19% soit 4,75%/an -1.34% 0,60% 2.11%
20% soit 5%/an -1.73% 0,33% 1.91%
21% soit 5.25%/an -2.13% 0.05% 1.72%
22% soit 5.50%/an -2.52% -0.23% 1.52%
23% soit 5.75%/an -2.92% -0.52% 1.33%
24% soit 6%/an -3.32% -0.80% 1.13%
25% soit 6.25%/an -3.72% -1.08% 0.93%
26% soit 6.50%/an -4.12% -1.37% 0.73%
27% soit 6.75%/an -4.52% -1.65% 0.54%
28% soit 7%/an -4.93% -1.94% 0.34%
29% soit 7.25%/an -5.34% -2.23% 0.14%
30% soit 7.50%/an -5.75% -2.52% -0.06%

INTERVIEW AVEC LES PRETEURS DE COLLECTICITY, LA COM COM DE SAINT BRIEUC ET LA PLATEFORME COLLECTICITY

Avec l'aimable autorisation de la plateforme de crowdlending aux collectivités : COLLECTICITY, vous trouverez ci dessous une interview que j'ai réalisé pour vous, mes chers visiteurs !

Vous découvrirez quelles sont les motivations des prêteurs, de la Communauté des Communes de Saint Brieuc et vous comprendrez davantage le fonctionnement du prêt aux collectivités.

Je tiens à remercier tous ceux qui ont répondu à mon enquête : les prêteurs (Sylvie et Jérôme), la Communauté des Communes  de Saint Brieuc (Maud) et la plateforme Collecticity (Julien Quistrebert et Marc Payan).

 

Bonne lecture !

Lire la suite

Societe.com ou score3

Comme j'aime les statistiques et l'analyse financière j’avoue que de prime abord, je ne peux pas ne pas m’en servir pour analyser les sociétés !

Bien entendu, les scorings seuls restent insuffisants si on veut étudier rigoureusement la santé d'une entreprise que l'on souhaite financer. 

Mais les utiliser est pour moi une étape indispensable dans l'analyse !

Tester la fiabilité de ces indicateurs d’un point de vue empirique sur  plus de 500 sociétés financées par le crowdlending est pour moi important.

Voici les résultats de mon étude :

Nous avons au total 20 incidents toutes plateformes confondues, soit un taux d’incidents de 3.7 %.

Si nous avons prêté uniquement à des entreprises qui ont un score societe.com favorable, le taux d’incident ne serait que de 1.24 % soit 3 fois inférieur !!! Et
le taux de rendement serait positif.

Maintenant intéressons nous à score3… Et là, on n'arrive pas aux même résultats !


Alors que le taux d’incident moyen global est de 3.7 %, celui ci grimpe à…6.1 % si nous avons financé les sociétés ayant un degré de vigilance score3 inférieur
ou égal à 15 % (le meilleur scoring !!!). Bref le résultat est décevant.


Exemples de perles : degré de vigilance de 10 % pour Smok It, 10 % pour Semafer, 15 % pour Shala SARL, 15 % pour Serre Conseil, 15 % pour Pacha, 15 %
pour ALM, 15 % pour la SARL Afcall


Soit les meilleurs scorings pour 7 incidents sur 20 !!! (35 % des cas)


Donc je ne fais personnellement plus tellement confiance au scoring de  score3 depuis plusieurs mois et je regarde de plus en plus celui de societe.com qui donne de bien meilleurs résultats !

La matrice de décision du SIFP efficace dans 93.9 % des incidents !

J'ai essayé de tester l'efficacité de la matrice de décision qui est sur mon blog.

J'ai comme principe que si un outil ne fonctionne pas, il faut le supprimer et le remplacer par un autre.

Vérifions cela empiriquement si c'est le cas ou pas :  projet par projet et critère par critère :

La notation est sur 20 pour chaque critère :

Nom de l'entreprise Note secteur d'activité Note durée du prêt Note taux d'intérêt Note année de naissance du dirigeant Note année de la création de la société Note chiffre d'affaires Note nombre de salariés Note scoring societe.com NOTE FINALE 
ALM Solution Industrielle 3,6 20,0 0,0 6,7 6,7 12,0 4,0 20,0 9,1
Atout Menage 1,8 5,0 6,7 6,7 6,7 8,0 16,0 0,0 6,4
Bijouterie Delaye-Joyerot 3,6 0,0 0,0 13,3 20,0 4,0 0,0 0,0 5,1
Bio Culture 3,6 5,0 10,0 0,0 0,0 4,0 0,0 0,0 2,8
Bio Culture 3,6 5,0 10,0 0,0 0,0 4,0 0,0 0,0 2,8
Bio-Froid 10,9 20,0 0,0 13,3 20,0 12,0 8,0 20,0 13,0
BLI Alsace 0,0 15,0 10,0 6,7 13,3 12,0 20,0 0,0 9,6
C.G.M.O.D. 0,0 0,0 3,3 0,0 0,0 8,0 12,0 0,0 2,9
C.G.M.O.D. 0,0 0,0 6,7 0,0 0,0 8,0 12,0 0,0 3,3
C.G.M.O.D. 0,0 15,0 3,3 0,0 0,0 8,0 12,0 0,0 4,8
Choc Thermique 5,5 0,0 6,7 6,7 0,0 16,0 4,0 0,0 4,8
Complément Europe 3,6 20,0 0,0 20,0 20,0 0,0 8,0 20,0 11,5
Digital Systems 3,6 0,0 0,0 0,0 13,3 0,0 0,0 0,0 2,1
Digital Systems 3,6 0,0 3,3 0,0 13,3 0,0 0,0 0,0 2,5
Digital Systems 3,6 0,0 6,7 0,0 13,3 0,0 0,0 0,0 3,0
Ega lEspace Autrement 5,5 0,0 6,7 20,0 0,0 16,0 0,0 0,0 6,0
Etablissements Ligier 5,5 15,0 10,0 6,7 0,0 4,0 0,0 10,0 6,4
EURL Le Pippino 18,2 0,0 20,0 20,0 20,0 16,0 4,0 20,0 14,8
Eurocar Negoce 3,6 5,0 6,7 0,0 6,7 16,0 12,0 10,0 7,5
Frédéric Escoffier 10,9 0,0 6,7 13,3 0,0 4,0 16,0 0,0 6,4
Funelia 1,8 5,0 6,7 6,7 0,0 16,0 4,0 20,0 7,5
HADC 14,5 5,0 20,0 13,3 6,7 16,0 4,0 0,0 9,9
Hautes Alpes Only 3,6 0,0 10,0   13,3 8,0 12,0 0,0 6,7
INOVIP 3,6 0,0 0,0 20,0 0,0 8,0 4,0 0,0 4,5
Karma Voyages 0,0 15,0 10,0 6,7 0,0 8,0 4,0 0,0 5,5
L D M Librairie du Marché 3,6 0,0 6,7 0,0 6,7 4,0 4,0 0,0 3,1
La Criée Costelloise 3,6 15,0 10,0 0,0 6,7 4,0 12,0 0,0 6,4
LDM Librairie de Marché 3,6 20,0 0,0 0,0 6,7 4,0 4,0 0,0 4,8
Les Primeurs de Rambouillet 3,6 15,0 3,3 0,0 0,0 4,0 12,0 0,0 4,7
LOurson 0,0 5,0 6,7   6,7 8,0 0,0 0,0 3,8
Marcel et Cendrillon 10,9 10,0 16,7 20,0 6,7 4,0 0,0 10,0 9,8
Natouch 3,6 5,0 3,3 6,7 6,7 12,0 12,0 0,0 6,2
Natouch 3,6 5,0 6,7 6,7 6,7 12,0 12,0 0,0 6,6
Pacha 5,5 5,0 3,3 6,7 13,3 12,0 8,0 0,0 6,7
Philtex and Recycling 3,6 0,0 0,0   0,0 12,0 20,0 0,0 5,1
Qualiop Data Word 16.4 0.0 13.3 20.0 0.0 0.0 20.0 10.0 9.96

 

Suite

Lire la suite

Détail des portefeuilles des participants

REGLE DU CONCOURS : "LE GRAND JEU DE LA RENTREE DU CROWDLENDING"

 

Vous vous intéressez au crowdlending et vous aimez jouer ?

Ce concours est donc fait pour vous ! Allez y inscrivez vous !

 

Voici une FAQ sur les règles de ce concours :

 

 1/ Qui pourra participer au jeu ?

L'esprit est blog/forum est très ouvert donc tout le monde pourra participer à ce jeu concours, que vous soyez déjà prêteur en crowdlending ou pas  : peu importe !

La seule exception est qu'il ne faut pas travailler pour une plateforme de crowdlending.

 

2/ Y a t-il des délais maximum d'inscription à ne pas dépasser ?

Non c'est un jeu concours qui reste ouvert, c'est à dire que vous pouvez vous inscrire à nimporte quel moment.

 

3/ Le jeu a t-il une durée limitée ?

Non c'est un jeu qui va être en continu. Il va y avoir des classements qui vont être effectués tous les mois, vous allez voir cela va être très ludique !

 

4/ En quoi va consister ce jeu ?

Chaque participant va constituer un portefeuille de projets de financement.

 

5/ Au démarrage, peut-il y avoir déjà des lignes investies ?

On peut soit partir de 0 projet, cela ne pose aucun problème et donc progressivement, dès qu'il y a un ou des projets qui arrive(ent) sur une plateforme et qui vous intéresse, vous allez intégrer ce(s) projet(s) "virtuellement" dans votre portefeuille.

Mais vous pouvez aussi démarrer votre portefeuille avec des lignes en sélectionnant des projets que vous avez aimé et qui ont été financés depuis 3 mois maximum. Exemple en septembre, il est possible de sélectionner les projets en cours de financement mais aussi les projets de juin, juillet et août.

Ceci sera également possible par après (de revenir en arrière maxi 3 mois).

 

6/ Quel est l'objectif ?

C'est de gagner un maximum de points pour gagner à ce concours. Donc le SIFP va tous les mois calculer le score de chaque portefeuille et effectuer un classement.

 

7/ Comment sont calculés les points ?

Vous allez progressivement intégrer des projets dans vos portefeuilles. Ces projets, le SIFP va regarder tous les mois ce qu'ils vont devenir.

S'il y a un incident sur un projet X (procédure collective ou pas), vous avez avoir - 100 points qui sera attribué pour ce projet là.

Si vous avez des projets sans incident, vous allez être crédité de 20 points prorata temporis pour ce projet.

Exemple : pour un prêt sur 40 mois, chaque mois, vous allez avoir un demi point (20 points /40 mois) qui va se cumuler pour ce projet, donc 0.5 point le premier mois, 1 point le 2ème mois, 1.5 point le 3ème mois...jusqu'à 20 points le dernier mois, le 40ème dans mon exemple.

Pourquoi -100 points quand il y a un incident et seulement +20 points prorata temporis quand il n'y a pas d'incident, pourquoi le rapport de 1 à 5 ? C'est un calcul que j'ai fait. J'estime que quand vous perdez sur un projet avec incident, vous perdez 5 fois plus que ce que vous gagnez sur un projet sans incident. C'est en gros les proportions que l'on a dans la réalité.

Donc vous allez avoir des lignes avec des incidents (avec -100 points) et des lignes sans incident (+20 points prorata temporis).

Je vais ainsi calculer une moyenne chaque mois de chaque portefeuille et le participant qui aura le plus de points aura gagné pour le mois en question !

 

8/ Qu'y a t-il à gagner ?

Le SIFP est indépendant donc il n'y aura pas une plateforme X ou Y qui vous donnera un cadeau...Ce n'est pas du tout dans l'esprit du SIFP.

Le but est de jouer, apprendre plein de choses et le gagnant aura la possibilité sur le blog du SIFP d'avoir une tribune où il pourra expliquer comment il a réussi à sélectionner les "bonnes" entreprises et quelles sont ses techniques.

Le but est d'apprendre un maximum de choses pour l'ensemble des visiteurs du blog.

 

9/ Comment s'inscrire à ce jeu concours ?

C'est ici :

http://financementparticipatif.e-monsite.com/forum/discussions-generales/participez-au-grand-jeu-de-la-rentree-du-crowdlending.html

 

10/ Si j'ai des projets à intégrer dans mon portefeuille, comment vais je le signaler ?

C'est ici :

http://financementparticipatif.e-monsite.com/forum/discussions-generales/vos-coups-de-coeur-du-moment/

Il suffit simplement de donner le nom des projets.

 

11/ Comment suivre mon portefeuille et ceux des autres participants ?

C'est ici sur cette page !

http://financementparticipatif.e-monsite.com/blog/jeu-concours-portefeuilles-des-participants/

 

12/ Quels sont vos identifiants ?

Je vais simplement reprendre vos pseudos du forum !

 

On va voir d'ici quelques mois ceux d'entre vous qui auront soit le plus grand flair soit la meilleure stratégie pour prêter. Je crois qu'il y a un petit peu des 2 !

 

Allez bonne chance à toutes et à tous !

 

 

Lire la suite

Chances de pérennité à cinq ans des entreprises créées selon certains critères

Chances de perennite a cinq ans des entreprises selon certains criteresSource : Insee, enquête Sine 2002, interrogations 2002, 2005 et 2007.

 

Commentaire du SIFP : 

Beaucoup de différenciation (tant mieux pour la matrice !)

L'étude confirme les difficultés du secteur du commerce, l'importance de la diversification de la clientèle, l'expérience du gérant dans son secteur d'activité, l'importance aussi de ses diplômes,et son âge et surtout le capital qu'injecte dans sa société.

On retrouve d'ailleurs certaines de ces données dans la matrice.

Je pense qu'il faut bien pondérer l'ensemble de ces critères dans la matrice et notamment le capital injecté dans la société qui me semble un élément primordial.

 

 

Les plateformes jouent-elles la transparence ?

Nous allons vérifier dans cette étude si les plateformes jouent le jeu de la transparence dans les statistiques qu'elles publient.

Nous avons retenu certains critères (voir les éléments dans la première colonne du tableau ci dessous). Certains critères sont d'un point de vu légal obligatoires en matière d'affichage sur la plateforme et d'autres facultatifs mais riches en informations.

7 plateformes généralistes en crowdlending entreprises ont été testées (celles qui collectent le plus).

Unilend, Lendix, Finsquare, Lendopolis, Credit.fr, Bolden et Prexem

Voici les résultats de l'étude :

Eléments présents ou calculables

Unilend

Lendix

Finsquare

Lendopolis

Credit.fr

Bolden

Prexem

Nombre de demandes de financement reçues

OUI

OUI

NON

OUI

OUI

OUI

OUI

Taux de sélection des dossiers

OUI

OUI

NON

OUI

OUI

OUI

OUI

Nombre de projets financés

OUI

OUI

OUI

OUI

OUI

OUI

OUI

Montant moyen emprunté

OUI

OUI

OUI

OUI

OUI

OUI

OUI

Taux de succès de financement des campagnes

OUI

NON

NON

OUI

OUI

NON

NON

Montant total emprunté/prêté

OUI

OUI

OUI

OUI

OUI

OUI

OUI

Capital remboursé

OUI

OUI

OUI

OUI

NON

NON

NON

Capital restant dû

OUI

OUI

OUI

OUI

NON

NON

NON

Intérêts bruts versés

OUI

OUI

OUI

OUI

NON

NON

NON

Capital + intérêts versés

OUI

OUI

OUI

OUI

NON

NON

NON

Nombre de membres de la communauté

OUI

NON

NON

OUI

NON

NON

NON

Nombre de prêteurs actifs

OUI

OUI

NON

OUI

OUI

NON

NON

Répartition particuliers autres prêteurs (%)

OUI

OUI

SO

SO

SO

SO

SO

Taux d'intérêt moyen des prêts

OUI

OUI

OUI

NON

NON

NON

OUI

Durée moyenne des prêts

NON

NON

OUI

NON

OUI

NON

NON

Montant moyen de prêt par projet

OUI

OUI

OUI

OUI

OUI

OUI

OUI

Nombre moyen de prêteurs par projet

OUI

OUI

OUI

OUI

NON

NON

NON

Répartition des encours par secteur

NON

OUI

NON

NON

NON

NON

NON

Nombre de défauts

OUI

OUI

OUI

OUI

OUI

NON

OUI

Taux de défaut (en nombre) %

NON

OUI

OUI

OUI

OUI

NON

OUI

Montant du CRD en retard

NON

OUI

OUI

OUI

OUI

NON

OUI

Taux de défaut (en capital) %

NON

OUI

OUI

OUI

OUI

NON

OUI

Nombre de défauts > 60 jours

NON

OUI

OUI

OUI

?

NON

NON

Taux de défaut (en nombre) > 60 jours

NON

OUI

OUI

OUI

?

NON

NON

Montant du CRD en retard > 60 jours

NON

OUI

OUI

OUI

?

NON

NON

Taux de défaut (en capital) % > 60 jours

NON

OUI

OUI

OUI

?

NON

NON

AVIS DU S.I.F.P. SUR LA TRANSPARENCE DES STATISTIQUES

Négatif

Positif

Positif

Positif

Négatif

Négatif

Négatif

 

Le verdict du S.I.F.P. :

* Nous n'avons pas été exigeants dans la notation. Car nous considérons que nous avons l'information si celle ci est affichée clairement sur la plateforme ou si elle peut être calculée par un simple calcul arythmétique (addition, soustraction, multiplication, division). Exemple : si le capital restant dû n'est pas affiché mais que nous avons le montant prêté et la capital remboursé, nous avons l'information car le capital restant dû s'obtient par la formule suivante : CRD = montant prêté - capital remboursé. On peut donc le calculer.

* Aucune plateforme n'est parfaite côté transparence mais nous pouvons indiquer que notre avis est positif pour Lendix, Finsquare et Lendopolis. Elles doivent continuer à s'améliorer : la durée moyenne des prêts ou la répartition des encours par secteur serait un vrai plus.

* Unilend est recalé. La plateforme communique plein d'informations et nous nous félicitons de cela. En revanche, la définition de leur taux de défaut n'est pas celle que la loi impose. Le taux de défaut en nombre n'est pas indiqué et le taux de défaut en capital n'est pas celle de la loi : c'est à dire : capital restant dû sur les prêts en retard / capital restant dû sur l'ensemble des prêts. Unilend dans son calcul ne prend que le CRD des prêts en retard que pour les projets des entreprises en liquidation judiciaire, pour les autres, elle ne prend que la part du capital dans l'échéance en retard, ce qui diminue de fait le taux d'incident et ne facile pas les comparaisons entre les plateformes.

* Credit.fr : je ne comprend absolument pas leur définition du taux de défaut sur plus de 60 jours. Aucune information sur les intérêts bruts versés, le capital remboursé, les échéances...

* Quant à Prexem : même remarque que pour Crédit.fr mais en plus rien n'est indiqué sur les taux de défaut sur plus de 60 jours !

* Bolden : presque aucune information n'est communiquée...A part le nombre de projets financés et le montant total prêté et des éléments concernant la sélection des dossiers, il n'y a rien d'autre d'important qui est affiché.... C'est le brouillard presque total. Au secours !

 

Le taux d'intérêt est-il corrélé au montant ?

Je souhaiterais savoir si le taux d'intérêt d'un prêt en crowdlending est corrélé au montant demandé ?

Pour réaliser cette étude, j'ai comparé 3 plateformes de crowdlending, dont 2 à enchères inversées et 1 à taux fixé dès le départ.

Voici les résultats (ETUDE REALISEE EN MARS 2016)

CALCUL DE LA MEDIANE :

 

Unilend

Finsquare

Lendix

<=20 k€

5.95 %Smiley sourire

6.71 %

NS

<=30 k€

6.81 %Smiley sourire

7.47 %

NS

<=40 k€

7.04 %

7.58 %

6.50 %Smiley sourire

<= 50 k€

7.93 %

7.65 %

6.50 %Smiley sourire

<= 70 k€

8.05 %

7.75 %

6.50 %Smiley sourire

<= 100 k€

8.52 %

7.83 %

6.50 %Smiley sourire

> 100 k€

9.52 %

SO

6.25 %Smiley sourire

 

 

CALCUL DU QUARTILE 1 :

 

Unilend

Finsquare

Lendix

<=20 k€

4.79 %Smiley sourire

6.05 %

NS

<=30 k€

5.60 %Smiley sourire

6.31 %

NS

<=40 k€

5.95 %

6.63 %

4.50 %Smiley sourire

<= 50 k€

6.34 %

6.73 %

5.00 %Smiley sourire

<= 70 k€

6.80 %

6.77 %

5.00 %Smiley sourire

<= 100 k€

7.25 %

6.85 %

5.75 %Smiley sourire

> 100 k€

9.06 %

SO

5.88 %Smiley sourire

 

CALCUL DU QUARTILE 3 :

 

Unilend

Finsquare

Lendix

<=20 k€

6.64 %Smiley sourire

8.25 %

NS

<=30 k€

7.99 %Smiley sourire

8.55 %

NS

<=40 k€

8.19 %

8.59 %

7.50 %Smiley sourire

<= 50 k€

8.75 %

8.58 %

7.50 %Smiley sourire

<= 70 k€

8.93 %

8.58 %

7.50 %Smiley sourire

<= 100 k€

9.23 %

8.59 %

7.50 %Smiley sourire

> 100 k€

9.76 %

SO

7.50 %Smiley sourire

Taux d'incident annuel maximum pour avoir un rendement positif

Nicolas Lesur, le patron d'Unilend avait récemment évoqué l'idée selon laquelle en prêtant à 100 entreprises sur 4 ans à 9 % d'intérêt et hors fiscalité, la rentabilité est positive s'il y a moins de 16 incidents. 

VRAI OU FAUX ? Je confirme que d'un point de vu mathématique c'est vrai. J'arrive au même résultat.

Mais attention pour 2 raisons :

* Nicolas Lesur précise que c'est hors fiscalité, il a raison de le préciser. Mais ce qu'attend un prêteur, c'est un calcul net de fiscalité car ce que gagne l'Etat ne rentre pas dans le portefeuille du prêteur !

Quelle est la fiscalité sur les intérêts du crowdlending ? Vous avez d'abord les prélèvements sociaux qui s'élèvent à 15.5 % et qui touche tous les particuliers de la même façon.

Il serait aisé et plus sincère de refaire les calculs en ôtant les prélèvements sociaux des gains.

Vous avez ensuite l'impôt sur le revenu (l'IRPP). Comme depuis peu, une grande partie des pertes est déductible (du moins quand la société est en liquidation judiciaire), cela ne me dérange pas qu'on ne les déduise pas des gains. 

Donc pour conclure, il faut décompter les prélèvements sociaux sans décompter l'IRPP.

 

* Raisonner d'un  côté en taux d'intérêt annuel de gain et de l'autre en perte sur une période de plusieurs années n'est pas correct. Le prêteur raisonne toujours annuellement.

Donc le vrai calcul est le suivant : quel est le taux  ANNUEL maximum d'incidents qui permet d'avoir une rentabilité nette d'impôt positive.

Actuellement nous comptons 21 incidents dans le crowdlending en France : 3.5 % du nombre total de prêt pour une durée moyenne de remboursement de 7.5 mois soit un taux annualisé d'incident de 3.5 % * 12 / 7.5 = 5.6 % 

Nous allons voir si avec ce taux annualisé d'incident, le crowdlending est rentable.

Certains vont vous parler de diversification, mais avant de diversifier, la première chose à voir, c'est si l'investissement est rentable ! C'est le b-a ba !

Je vais faire les calculs pour vous :

TAUX D'INCIDENT ANNUEL MAXIMUM POUR AVOIR UNE RENTABILITE POSITIVE EN FONCTION DE LA DUREE DU PRET ET DE LA PERIODE DE L'INCIDENT DANS LE PRET :

 

1/ PRET SUR 48 MOIS A UN TAUX D'INTERET DE 8 % BRUT 

PERIODE DE L'INCIDENT

TAUX D'INCIDENT ANNUEL MAXIMUM POUR AVOIR

UNE RENTABILITE POSITIVE

Incident avant la 1ère mensualité 3.16 % / an
Incident après la 3ème mensualité 3.37 % / an
Incident après la 6ème mensualité 3.61 % / an
Incident après la 9ème mensualité 3.88 % / an
Incident après la 12ème mensualité 4.20 % / an
Incident après la 15ème mensualité 4.58 % / an
Incident après la 18ème mensualité 5.03 % / an
Incident après la 21ème mensualité 5.58 % / an
Incident après la 24ème mensualité 6.27 % / an

 

A titre d'illustration, nous allons prendre l'exemple des obligations commercialisées chez Prêt d'Union entre fin 2011 et fin 2013.

L'ancienneté moyenne de remboursement à ce jour est de 2.9 ans.

Le taux d'incident est de 8.64 %.

Le taux annualisé d'incident est de 8.64 % / 2.9 ans = 2.98 %

La durée moyenne des crédits est proche de 4 ans. 

Donc le taux annualisé d'incident est inférieur aux taux indiqués sur ce tableau, la rentabilité devrait être (légèrement positive).

Mais attention le taux des prêts est proche de 5.5 %, il faut moins d'incidents pour que cela s'équilibre (il faut compter 3 % annuel).

Nous sommes à 2.98 % donc nous devrons être proche d'un taux de rendement proche de 0 %.

C'est le cas car les intérêts bruts versés sont de 2 904 000 € avant prélèvements sociaux soit 2 454 000 € nets de prélèvements sociaux.

Le capital restant sû sur les prêts en retard de plus de 6 mois est de 2 426 000 €, le bilan est donc très très légèrement positif.

CQFD.

 

2/ PRET SUR 36 MOIS A UN TAUX D'INTERET DE 8 % BRUT 

PERIODE DE L'INCIDENT

TAUX D'INCIDENT ANNUEL MAXIMUM POUR AVOIR

UNE RENTABILITE POSITIVE

Incident avant la 1ère mensualité 3,25 % / an
Incident après la 3ème mensualité 3.54 % / an
Incident après la 6ème mensualité 3.89 % / an
Incident après la 9ème mensualité 4,32 % / an
Incident après la 12ème mensualité 4.85 % / an
Incident après la 15ème mensualité 5.54 % / an
Incident après la 18ème mensualité 6.45 % / an

 

 

3/ PRET SUR 24 MOIS A UN TAUX D'INTERET DE 8 % BRUT 

PERIODE DE L'INCIDENT

TAUX D'INCIDENT ANNUEL MAXIMUM POUR AVOIR

UNE RENTABILITE POSITIVE

Incident avant la 1ère mensualité 3,36 % / an
Incident après la 3ème mensualité 3.84 % / an
Incident après la 6ème mensualité 4.47 % / an
Incident après la 9ème mensualité 5.36 % / an
Incident après la 12ème mensualité 6.69 % / an

 

4/ PRET SUR 60 MOIS A UN TAUX D'INTERET DE 8 % BRUT 

PERIODE DE L'INCIDENT

TAUX D'INCIDENT ANNUEL MAXIMUM POUR AVOIR

UNE RENTABILITE POSITIVE

Incident avant la 1ère mensualité 3.09 % / an
Incident après la 3ème mensualité 3.25 % / an
Incident après la 6ème mensualité 3.42 % / an
Incident après la 9ème mensualité 3.62 % / an
Incident après la 12ème mensualité 3.84 % / an
Incident après la 15ème mensualité 4.09 % / an
Incident après la 18ème mensualité 4.38 % / an
Incident après la 21ème mensualité 4.71 % / an
Incident après la 24ème mensualité 5.10 % / an
Incident après la 27ème mensualité 5.56 % / an
Incident après la 30ème mensualité 6.10 % / an

 

CONCLUSION : En moyenne, le taux d'incident maximum pour avoir une rentabilité de son placement positif varie de 3 % à 6 % par an selon la période où a eu lieu l'incident.

Avec un niveau actuel d'incident de 5.6 % par an, le crowdlending français n'est pas rentable. 

 

Avant de diversifier, je vous conseille de faire une pause et d'attendre que ce taux d'incident annuel passe sous les 3 % avant de recommencer à investir.

Stop and wait !

Rentabilité du portefeuille : calcul des échéances

Quel est le taux d'échéance impayé au fur et à mesure du remboursement de mon prêt ?

 

Et quelle est la rentabilité estimée de mon placement ?

 

LECTURE DU TABLEAU

Pour les prêts octroyés en 2013 et 2014 sur les sites de crowdlending, 0.00 % d'entre eux avaient des impayés à la première échéance, 1.14 % d'entre eux avaient des impayés à la 3ème échéance, 2.27 % à la 6ème échéance, 5.68 % à la 9ème échéance...

Pour les prêts octroyés au 1er semestre 2015 sur les sites de crowdlending, 0.00 % d'entre eux avaient des impayés à la première échéance, 0.76 % d'entre eux avaient des impayés à la 3ème échéance, 3.82 % à la 6ème échéance...

Toutes périodes confondues,  0.00 % d'entre eux avaient des impayés à la première échéance, 0.91 % d'entre eux avaient des impayés à la 3ème échéance, 3.20% à la 6ème échéance...

J'ai simulé un prêt de 10000 € (qui est sensé représenté l'ensemble des prêts qu'un prêteur a accordé sur l'ensemble des sites de crowdlending) à un taux de 7.5 % (qui est le taux moyen actuel) sur 36 mois. Cela lui fait une échéance de 311.06 €

Je lui ai appliqué une décôte tous les mois en fonction du taux d'impayé moyen historique à cette échéance.

Exemple : le taux moyen d'impayé à la 1ère échéance est de 0.00 %, j'applique une décôte de 0.00 % à mon échéance de 311.06 €, j'obtiens 311.06 €

Le taux moyen d'impayé à la 2ère échéance est de 0.43 %, j'applique une décôte de 0.43 % à mon échéance de 311.06 €, j'obtiens 309.72 €

Et ainsi de suite jusqu'à la 14 ème échéance : où on a une décote de 10.23 %

Hypothèse : j'estime (hypothèse optimiste) que ce taux d'impayé va rester stable de la 14ème échéance jusqu'à la 36 ème échéance soit une mensualité de 311.06 €  avec une décote de 10.23 %  = 279.25 €

Combien d'échéances en € en tout vont m'être remboursés à la fin de mon prêt. 

Résultat : 10 297.44 €

Si je prête 10 000 € sur 36 mois à 1.91 %, j'obtiens un remboursement total de 10297.44 €

 

Donc le taux de mon placement net de défaut et brut de fiscalité est de 1.91 %.

 

Numéro de l'échéance en mois Prêt 2013-2014 Prêt SEMESTRE 1 ANNEE 2015 Prêt SEMESTRE 2 ANNEE 2015 Taux moyen d'impayé des prêts des 3 périodes Simulation prêt 10000 € à 7.5 % sur 36 mois échance standard (sans impayé) = 311.06 €
1 0.00% 0.00% 0.00% 0.00% 311.06 € *100.00 % = 311.06 €
2 0.00% 0.76% 0.40% 0.43% 311.06 € * 99.57 % = 309.72 €
3 1.14% 0.76%   0.91% 311.06 € * 99.09 % = 308.22 €
4 1.14% 2.29%   1.83% 311.06 € * 98.17 % = 305.38 €
5 2.27% 3.05%   2.74% 311.06 € * 97.26 % = 302.54 €
6 2.27% 3.82%   3.20% 311.06 € * 96.80 % = 301.12 €
7 3.41% 3.82%   3.65% 311.06 € * 96.35 % = 299.70 €
8 4.55% 3.82%   4.11% 311.06 € * 95.89 % = 298.28 €
9 5.68%     5.68% 311.06 € * 94.32 % = 293.39 €
10 7.95%     7.95% 311.06 € * 92.05 % = 286.32 €
11 7.95%     7.95%

311.06 € * 92.05 % = 286.32 €

12 7.95%     7.95% 311.06 € * 92.05 % = 286.32 €
13 7.95%     7.95% 311.06 € * 92.05 % = 286.32 €
14 10.23%     10.23% 311.06 € * 89.77 % = 279.25 €
15         279.25 €
16         279.25 €
17         279.25 €
18         279.25 €
19         279.25 €
20         279.25 €
21         279.25 €
22         279.25 €
23         279.25 €
24         279.25 €
25         279.25 €
26         279.25 €
27         279.25 €
28         279.25 €
29         279.25 €
30         279.25 €
31         279.25 €
32         279.25 €
33         279.25 €
34         279.25 €
35         279.25 €
36         279.25 €
TOTAL ECHEANCES         10297.44 €
TAUX DE RENDEMENT NET D'IMPAYE BRUT DE FISCALITE (PS + IRPP)         1.91 %

Comment Unilend embellit ses statistiques

Stats unilend

Dans ses stats risques mensuelles, Unilend publie quelques indicateurs.

Le plus difficile à comprendre est le taux d'incidents de remboursement à date. Que signifie t-il ?

A fin février 2016, celui ci est de 4.79 %

Voici le détail du calcul :

1 / Calcul du capital restant dû sur l'ensemble des prêts :

Dans un premier temps, Unilend calcule le capital restant dû sur l'ensemble des prêts.

Celui ci est égal au montant prêté - montant remboursé.

Le montant prêté à fin février est de 16 620 650 € et le capital remboursé est de 3 712 480 € (montants affichés à gauche sur la page des statistiques)

2

Le capital restant dû est donc de 16 620 650 - 3 712 480 = 12 908 170 € à fin février 2016.

 

2/ Unilend calcule le capital restant dû sur les prêts dont les sociétés sont en liquidation judiciaire.

3/ Unilend calcule le capital en retard des prêts dont les sociétés ne sont pas en liquidation judiciaire.

Le capital en retard est la part du capital dans les échéances en retard. 

Exemple : il y a une échéance en retard dans un prêt. celle ci est de 50 € dont 38 € de remboursement de capital et 12 € d'intérêt.

La stat risque d'Unilend prendra dans son calcul 38 €. Rien à voir avec le capital restant dû donc !

S'il y a 2 échéances en retard, on prendra la fraction du capital dans les 2 échéances en retard.

Exemple : 50 € d'échéance dont 38 € de capital et 12 € d'intérêts dans la mensualité X et 39 € de capital et 11 € d'intérêt dans la mensualité X+1

La stat risque d'Unilend prendra dans son calcul 38 + 39 = 77 €.

Etc...

 

Maintenant qu'on connaît la méthode de calcul, voici pour fin février le détail du calcul :

1/ Capital restant dû = 12 908 170 € (déjà calculé plus haut)

2/ Capital restant dû sur les prêts en liquidation judiciaire :

Nom de la société

Capital restant dû estimé par le SIFP

Karma Voyages

29 261 €

Digital Systems 1

61 768 €

Digital Systems 2

30 030 €

Digital Systems 3

106 365 €

Vision Du Ciel Industries

85 757 €

Bio Froid

87 910 €

Smok It

71 372 €

TOTAL

472 463 €

 

3/ Capital en retard des prêts dont les sociétés ne sont pas en liquidation judiciaire (à fin février 2015)

Nom de la société

Capitaux en retard estimés par le SIFP

Capital restant dû estimé par le SIFP

Serre Conseil

2 776 €

47 304 €

Les Primeurs de Rambouillet

1 138 €

18 039 €

Semafer

12 676 €

72 199 €

Philtex & Recycling

14 745 €

109 137 €

BLI Alsace

20 581 €

92 564 €

ALM Solution Industrielle

17 000 € 

135 997 €

Spokes N Motion

11 766 €

42 595 €

Shala SARL

65 221 €

232 689 €

TOTAL

145 903 €

750 524 €

 

Donc si on additionne le capital restant dû des prêts dont les sociétés sont en LJ (472 463 €) 

et les capitaux en retard des prêts dont les sociétés ne sont pas en LJ (145 903 €)

On arrive à un total de 472 463 € + 145 903 € = 618 366 €

Si on divise 618 366 € par le capital restant dû de l'ensemble des prêts (12 908 170 €)

618 366 / 12 908 170 = 4.79 % on arrive bien au chiffre communiqué par Unilend !

 

En revanche si Unilend comptabilisait le capital restant dû de l'ensemble des prêts en retard (LJ ou pas) :

On arriverait à 472 463 € + 750 524 € = 1 222 987 €

Soit un taux d'incident de 1 222 987 / 12 908 170 = 9.47 % !!!

Ce ne serait pas du tout vendeur, vous l'aurez compris, mais si Unilend calculait son risque comme la loi le demande sur le capital restant dû

on aurait bien 9.47 % de taux d'incident soit presque 5 points de plus que ce qu'il affiche !!!

Les quatre profils de prêteurs

Ayant longuement fréquenté les forums de discussion depuis plusieurs années, j'ai pu découvrir quatre profils de prêteurs de crowdlending.

Vous avez :

1 - Les prêteurs optimistes : ils pensent que le crowdlending est un moyen formidable de prêter à des PME de proximité et ce à un niveau de risque très maîtrisé.

Ils investissent des montants importants dans chaque projet, ont confiance à l'avenir et aux discours des plateformes et de la presse. 

On les retrouve surtout parmi les nouveaux prêteurs et les optimistes innés.

 

2- Les prêteurs qui sont conscients des risques du crowdlending (à la différence du premier groupe) mais qui se disent : "j'espère que ce n'est pas vrai"

Ils cherchent à se rassurer, ou se disent : les défaut ne me concerneront pas car j'ai des méthodes redoutables de sélection.

Ils pensent qu'il faut faire de la sélection, mais aussi bien diversifier. 

Ils forment un groupe important et sont plus anciens prêteurs que le premier groupe. Ils continuent à prêter des sommes (moins importantes que le premier groupe) sur beaucoup de projets et donc investissent au final une somme d'argent assez importante.

 

3- Les prêteurs cartésiens : (dont je fais partie). Ils sont conscients des risques du crowdlending. Ils essaient de les calculer et de faire un pronostic de la rentabilité de leurs placements. 

Ils ne sont ni foncièrement optimistes ni pessimistes. Ils se disent : attendons un peu. Si le crowdlending n'a pas trop de casse, il sera toujours temps d'investir après (les opportunités vont augmenter car les encours vont se multiplier). Et si le taux d'incidents est trop important, j'aurai eu raison de patienter.

Ils prêtent très peu. 

 

4- Les prêteurs désespérés : ils ont perdu tout espoir dans le crowdlending et ne prêtent plus. Ils sont passés à autre chose.

Ce sont soit des prêteurs qui ont eu du vécu concernant les incidents soit des personnes plus pessimistes soit les deux !

 

Sachant que l'on peut très bien passer d'un profil à un autre, vous l'aurez compris !!!

Analyse des incidents

MES COMMENTAIRES TRES PROCHAINEMENT SUR CE GRAPHIQUE...

 

De dossiers 1

Disparition prochaine d'une plateforme de crowdlending ? enquête...

Une plateforme de crowdlending va t-elle disparaître ? Enquête...

 

Mathieu GEORGE, administrateur du blog/forum crowdlending.fr, a rédigé un excellent article  en date du 2 février sur la disparition des plateformes et de l'impact que cela risque de provoquer pour les prêteurs.

Le webmestre de crowdlending.fr indique que "les plateformes font face à de lourds investissements marketing car elle doivent investir du budget pour attirer des emprunteurs mais aussi des prêteurs" et que pour financer ces lourds investissements elles doivent absolument obtenir des lever des fonds  pour des montants de plusieurs millions d'euros. Il écrit notamment : "même en levant 1,5 millions d’euros, les plateformes ne pourront pas tenir bien longtemps".

En date du 24 mars, l'administrateur du blog crowdlending.fr écrit le post suivant qui est très évocateur, en voici une copie écran : 

Post

 

Le titre du post est : "Evolutions Finsquare". Il évoque une hypothèse d'un budget marketing qui a peut-être "crâmé" et invite ses lecteurs à relire son article sur la disparition des plateformes.

Mais Mathieu GEORGE reste prudent en indiquant à la fin de son post : "Bien sûr ceci n'est que pure supposition".

Ce post ne m'a pas laissé indifférent...

L'administrateur du blog revient avec un nouvel article sur son blog publié en date du 16/04/2016 et intitulé :  . Il y met un tampon "confidentiel" que je ne comprends pas car ce qui est "confidentiel" n'est par définition pas lu ou vu par le le monde entier or les textes de son blog peuvent être lus par tous les Terriens !!! Je me demande où est la confidentialité dans ce cas !!! (rires!!!)

Le début de son billet : "Il y a un peu plus de 2 mois, j’écrivais un article sur la disparition potentielle des plateformes de crowdlending et les impacts possibles sur les prêteurs. Il semblerait que nous passions bientôt d’une pure supposition à la réalité …"

Le terme "d'une pure supposition" se retrouve sur son billet rédigé sur son forum en date du 24 mars avec comme titre : "Evolutions Finsquare"

Vous devinerez donc facilement de quelle plateforme il parle...

De plus, il parle d'indices révélateurs annonçant la disparition d'une plateforme : nombre de projets à financer en baisse, succession de messages automatiques de la plateforme sur Twitter souhaitant la bienvenue aux nouveaux followers, une levée de fonds n'ayant pas abouti depuis septembre - octobre 2015...

Concernant le nombre de projets à financer en baisse, Finsquare est dans ce cas...

Quant aux messages automatiques de la plateforme sur Twitter souhaitant la bienvenue aux nouveaux followers, Finsquare est dans ce cas...

Enfin, une levée de fonds n'ayant pas abouti depuis sepembre -octobre 2015, Finsquare est aussi dans ce cas.

Finsquare a en tout obtenu 2 levées de fonds, la dernière datant de juin 2015 et une troisième était prévue avant la fin de l'année 2015, mais qui n'a pas eu lieu...

Bizarre, silence radio des médias concernant cette levée de fonds qui ne s'est pas réalisée...

On médiatise à tout va les succès, mais on passe sous silence les échecs. Sachant que cela entraîne des conséquences facheuses pour les prêteurs...

Le SIFP va prochainement faire une enquête qui sera régulièrement mise à jour sur les succès / échecs des levées de fonds des plateformes.

Nouveau message de Mathieu GEORGE ce jour sur son blog qui en sait visiblement plus que les autres (pour info il est le patron de creditprofessionnel.com qui a comme partenaire entre autres Finsquare, on comprend mieux...) : il évoque déjà une plateforme "défunte" et une plateforme "acheteuse" en ne mentionant pas de nom.

Voilà la réponse que je lui ai apporté : sera t-elle censurée ?

"Merci Mathieu de nous avoir prévenu de la disparition prochaine d'une plateforme.Mais je trouve que tu devrais donner le nom de cette plateforme et je vais te dire pourquoi :

1/ Dans l'intérêt des prêteurs pour qu'ils ne prêtent plus sur cette plateforme qui ne pourra plus offrir un service de recouvrement des impayés

2/ Dans l'intérêt des autres plateformes car le fait de ne pas communiquer de nom risque d'entraîner une défiance totale des prêteurs qui ne vont plus prêter sur les autres plateformes et cela pourrait provoquer un effet "domino" qui serait préjudiciable au secteur et risque de nouveau de se retourner une fois de plus contre les prêteurs...

Je pense qu'il faut tout dire dans ces conditions.

Merci d'avance"

J'attends sa réponse.

En attendant, je continue mon enquête...

 

Vous pouvez retrouver les articles de crowdlending.fr en cliquant sur les liens suivants : 

* Article du 2 février 2016 : 

http://www.crowdlending.fr/certaines-plateformes-vont-disparaitre-quel-sera-limpact-pour-les-preteurs/

 

* Article du 16 avril 2016 :

http://www.crowdlending.fr/scoop-plateforme-de-crowdlending-a-vendre/