Disparition prochaine d'une plateforme de crowdlending ? enquête...

Une plateforme de crowdlending va t-elle disparaître ? Enquête...

 

Mathieu GEORGE, administrateur du blog/forum crowdlending.fr, a rédigé un excellent article  en date du 2 février sur la disparition des plateformes et de l'impact que cela risque de provoquer pour les prêteurs.

Le webmestre de crowdlending.fr indique que "les plateformes font face à de lourds investissements marketing car elle doivent investir du budget pour attirer des emprunteurs mais aussi des prêteurs" et que pour financer ces lourds investissements elles doivent absolument obtenir des lever des fonds  pour des montants de plusieurs millions d'euros. Il écrit notamment : "même en levant 1,5 millions d’euros, les plateformes ne pourront pas tenir bien longtemps".

En date du 24 mars, l'administrateur du blog crowdlending.fr écrit le post suivant qui est très évocateur, en voici une copie écran : 

Post

 

Le titre du post est : "Evolutions Finsquare". Il évoque une hypothèse d'un budget marketing qui a peut-être "crâmé" et invite ses lecteurs à relire son article sur la disparition des plateformes.

Mais Mathieu GEORGE reste prudent en indiquant à la fin de son post : "Bien sûr ceci n'est que pure supposition".

Ce post ne m'a pas laissé indifférent...

L'administrateur du blog revient avec un nouvel article sur son blog publié en date du 16/04/2016 et intitulé :  . Il y met un tampon "confidentiel" que je ne comprends pas car ce qui est "confidentiel" n'est par définition pas lu ou vu par le le monde entier or les textes de son blog peuvent être lus par tous les Terriens !!! Je me demande où est la confidentialité dans ce cas !!! (rires!!!)

Le début de son billet : "Il y a un peu plus de 2 mois, j’écrivais un article sur la disparition potentielle des plateformes de crowdlending et les impacts possibles sur les prêteurs. Il semblerait que nous passions bientôt d’une pure supposition à la réalité …"

Le terme "d'une pure supposition" se retrouve sur son billet rédigé sur son forum en date du 24 mars avec comme titre : "Evolutions Finsquare"

Vous devinerez donc facilement de quelle plateforme il parle...

De plus, il parle d'indices révélateurs annonçant la disparition d'une plateforme : nombre de projets à financer en baisse, succession de messages automatiques de la plateforme sur Twitter souhaitant la bienvenue aux nouveaux followers, une levée de fonds n'ayant pas abouti depuis septembre - octobre 2015...

Concernant le nombre de projets à financer en baisse, Finsquare est dans ce cas...

Quant aux messages automatiques de la plateforme sur Twitter souhaitant la bienvenue aux nouveaux followers, Finsquare est dans ce cas...

Enfin, une levée de fonds n'ayant pas abouti depuis sepembre -octobre 2015, Finsquare est aussi dans ce cas.

Finsquare a en tout obtenu 2 levées de fonds, la dernière datant de juin 2015 et une troisième était prévue avant la fin de l'année 2015, mais qui n'a pas eu lieu...

Bizarre, silence radio des médias concernant cette levée de fonds qui ne s'est pas réalisée...

On médiatise à tout va les succès, mais on passe sous silence les échecs. Sachant que cela entraîne des conséquences facheuses pour les prêteurs...

Le SIFP va prochainement faire une enquête qui sera régulièrement mise à jour sur les succès / échecs des levées de fonds des plateformes.

Nouveau message de Mathieu GEORGE ce jour sur son blog qui en sait visiblement plus que les autres (pour info il est le patron de creditprofessionnel.com qui a comme partenaire entre autres Finsquare, on comprend mieux...) : il évoque déjà une plateforme "défunte" et une plateforme "acheteuse" en ne mentionant pas de nom.

Voilà la réponse que je lui ai apporté : sera t-elle censurée ?

"Merci Mathieu de nous avoir prévenu de la disparition prochaine d'une plateforme.Mais je trouve que tu devrais donner le nom de cette plateforme et je vais te dire pourquoi :

1/ Dans l'intérêt des prêteurs pour qu'ils ne prêtent plus sur cette plateforme qui ne pourra plus offrir un service de recouvrement des impayés

2/ Dans l'intérêt des autres plateformes car le fait de ne pas communiquer de nom risque d'entraîner une défiance totale des prêteurs qui ne vont plus prêter sur les autres plateformes et cela pourrait provoquer un effet "domino" qui serait préjudiciable au secteur et risque de nouveau de se retourner une fois de plus contre les prêteurs...

Je pense qu'il faut tout dire dans ces conditions.

Merci d'avance"

J'attends sa réponse.

En attendant, je continue mon enquête...

 

Vous pouvez retrouver les articles de crowdlending.fr en cliquant sur les liens suivants : 

* Article du 2 février 2016 : 

http://www.crowdlending.fr/certaines-plateformes-vont-disparaitre-quel-sera-limpact-pour-les-preteurs/

 

* Article du 16 avril 2016 :

http://www.crowdlending.fr/scoop-plateforme-de-crowdlending-a-vendre/

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.